Idéation : 3 techniques pour générer des idées en masse

Quand on est entrepreneur ou en phase de le devenir, la phase d’idéation est extrêmement importante. Après avoir vu les étapes pour devenir entrepreneur, vous trouverez dans cet article toutes les techniques pour trouver des idées (et les appliquer 😉

Qu’est ce que l’idéation ?

L’idéation, comme son nom l’indique, est la phase de création d’idée(s).

On a souvent l’impression qu’une idée est un évènement isolé, un éclair de génie qui nous frappe sans prévenir.

Du coup, on ne fait rien. On attend l’illumination en continuant notre petite routine.

Mais c’est faux. C’est tout un processus. Les idées arrivent parfois par accident, en testant des choses ou d’autres, mais il s’agit principalement d’un muscle qu’il faut travailler et développer.

« Une nouvelle idée est un nouveau réseau de neurones qui s’active de façon synchrone à l’intérieur de votre cerveau. C’est une nouvelle configuration qui ne s’est jamais formée auparavant […] Les grandes idées apparaissent progressivement sur de longues périodes de temps ».

Steven Johnson

L’idéation consiste à sortir toutes les idées possibles.

Une fois externalisé, votre esprit créera des idées plus … bizarres. Ne les rejetez pas. Ayez un regard d’enfant dessus et observez comment vous pouvez faire pour que ces idées marchent.

Les meilleures idées viennent une fois qu’on a externalisé les mauvaises. Pour les sortir, mettez les sur papier.

Dans cette article, vous allez découvrir comment avoir de bonnes idées et les exploiter dans quelque domaine que ce soit.

Où se cachent les bonnes idées ?

Les idées se forment en fait avec ce que vous avez en face de vous : pas une seule chose mais une connexion de divers choses qui peuvent ne rien à voir les unes avec les autres.

« L’imagination, c’est l’effort d’aller piocher dans plein de références différentes très rapidement pour donner l’impression qu’on est super inventif. Et ces références sont liées à notre vécu, elles sont uniques. Du coup, notre imagination aussi est unique »

Colas

Les idées sont une association de tout ce que nous voyons, nous faisons. Prise dans sa globalité, elle est unique car c’est le mélange de notre expérience. Mais séparément les éléments de l’idée sont retrouvés partout.

Pour trouver de nouvelles idées, vous devez vous inspirer des choses qui vous entourent et observer avec un regard d’enfant.

Les techniques d’idéation

Ici, je ne vais pas parler du brainstorming qui, bien qu’elle soit la technique la plus connue, ne marche qu’en équipe. Je vais plutôt présenter les méthodes que l’on peut tester seul.

Technique d’idéation : le jeu Esprit – Main – Coeur

Le but est ici d’analyser votre produit/service à travers différentes perspectives :

L’Esprit, pour montrer son expertise à travers des données et des études scientifiques qui vont rassurer votre client et lui donner une raison logique d’acheter un produit/service ;

La Main, pour l’applicabilité concrète du produit. Comme sur une notice ou un schéma d’utilisation, il démontre étape par étape ce qu’il faut faire.

Le Cœur. Vos clients sont des humains. Avec des émotions. Vous le savez, l’être humain achète un produit par émotion et le justifie par la raison.

Alors, créez une offre qui l’autoriseront à rêver, à ressentir des émotions et à penser que son rêve est réalisable.

Et si ….

  • Et si ce produit visait des enfants de 5 ans ?
  • Et si on devait créer ce produit dans un autre pays ? A une autre époque ?
  • Et si les ressources étaient différentes ?

Cette technique peut amener à des résultats très intéressants comme pour Georges Perec qui a écrit tout un roman sans la lettre e.

Technique d’idéation : la méthode SCAMPER

Avec près de 8 milliards de personnes sur Terre et 120 000 ans d’existence de l’espèce humaine, vous aurez plus de chance de gagner au loto que de trouver une idée qui n’a jamais existé.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas à le faire. Vous avez probablement déjà entendu des phrases du genre « si tu veux entrer dans une niche compétitive, prend un angle différent » ou « tu n’as pas à réinventer la roue, fais la juste tourner plus vite ».

les idées ne viennent pas de nulle part

« s’il y a une meilleure façon de le faire … trouvez-là ! »

Thomas Edison

Oui, mais comment ?

La méthode SCAMPER est là pour ça. C’est l’une des méthodes d’idéation les plus simples et concrètes qui permet d’améliorer ce qui existe déjà.

Il s’agit d’un acronyme dont chaque lettre correspond à une série de questions à se poser en vue de modifier le produit :

Substituer

  • Quelle partie peut-on remplacer sans affecter le but final du produit/ service ?
  • Peut-on remplacer la matière (si c’est un produit), le support (si c’est une formation), le temps (si c’est une application), le client cible?
  • Que se passera t-il si on le fait ?
  • Peut-on vendre le produit ailleurs (ou en faire la promotion ailleurs) ?
  • Peut on remplacer le nom ?
  • Changer notre ressenti par rapport à ça ?

Combiner

Ici, on peut essayer de voir avec quoi on peut combiner le produit/service existant. Il aura pour effet soit d’améliorer le produit soit carrément d’en créer un nouveau. Ce qui s’est produit pour les téléphones portables que l’on a combiné à un appareil photo.

  • Peut-on combiner 2 étapes du process ?
  • Est-ce qu’on peut mélanger 2 ingrédients ensemble ?
  • Peut on mixer 2 technologies ?

Le but est d’optimiser un objet pour l’utiliser pour plusieurs choses : comme un couteau suisse ou un stylo 4 couleurs ou encore les critérium avec une gomme au bout.

Adapter

  • Que peut on changer dans l’offre pour l’améliorer ?
  • Comment rendre le process plus flexible ?
  • Que peut-on faire pour adapter le produit à une nouvelle clientèle ? A de nouveaux besoins ?

D’où l’émergence des boissons light et des snacks sans gluten.

Modifier – Maximiser ou Minimiser

  • Comment modifier le produit ?
  • Peut-on augmenter la taille ou au contraire la rétrécir ? (comme pour les mini brosses à dents qu’on reçoit dans l’avion).

C’est d’ailleurs ce qu’a fait Pepsi. A ses débuts, pour se différencier de son concurrent, le CEO de Pepsi avait eu l’idée de vendre des bouteilles presque 2 fois plus grandes que celles proposées par Coca Cola.

Les fast-food quand à eux, ont modifié l’idée même du restaurant où l’on se fait servir à table et l’on paye l’addition après le repas.

Produire – Put to another use en anglais

Cette partie est particulièrement intéressante si vous voulez vous attaquer à une autre niche.

  • Peut on utiliser le produit/ offre pour quelque chose d’autre ?
  • Quels en seraient les bénéfices ?

Eliminer ou élaborer

  • Que peut on éliminer du produit/service pour le simplifier ?
  • Quelle partie n’est pas indispensable ?
  • Comment feriez-vous si l’on vous enlevez la moitié de vos ressources/ temps ?

Renverser – inverser

  • Que se passerait il si vous changiez l’ordre dans le processus ? Si au lieu de mettre du dentifrice sur la brosse à dent, il sortait de la brosse à dent ?

Vous n’avez pas à utiliser absolument chaque résultat que vous trouvez ni à suivre les lettres dans l’ordre.

Ne rejetez aucune idée, peu importe à quelle point elle est absurde. Le but est de la rendre possible.

Idéation : ce qu’il faut retenir

Très souvent on se cache derrière la pensée : j’attends d’avoir la bonne idée, ou je n’ai pas d’idées, ou je veux me lancer mais je ne sais pas quoi faire, etc.

Vous avez maintenant toutes les pistes et les techniques pour générer des idées en masse. Plus besoin d’inventer la roue ou d’attendre l’illumination, il ne tient qu’à vous de faire ressurgir toutes les idées qui sommeillent en vous.

Et vous, quelles sont vos techniques d’idéation ? Dites le en commentaire 😉

Si vous avez aimé l'article, partagez-le ;)